Sentiment 26, de Gemma Malley, le tome 1

Sentiment 26, de Gemma Malley, le tome 1, aux éditions Michel Lafon.

Résumé:

« 2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d’une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l’harmonie, tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils n’agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés – ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains… Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d’une lettre, jour après jour, l’ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s’exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s’opposer, ensemble, à la Cité ? »

Mon avis

J’ai découvert ce livre suit à une recommandation d’un ami qui avait lu de Gemma Malley La déclaration. Ayant aimé il m’a conseillé de lire un de ses écrits. Pour commencer, et comme le résumé me bottait bien, j’ai choisi Sentiment 26. Un mélange parfait entre Psychologie, Science-fiction, amour, tout ces éléments regroupés dans un premier tome d’une dystopie inédite et originale: Détonnant! J’ai adoré ce premier tome, je l’ai dévorer sans pouvoir le lâcher, à chaque fin de chapitre, je ne pouvais pas arrêter là, il fallait que je tourne la page, puis encore une, et les chapitre s’enfilaient sans que je m’en rende vraiment compte. Mais tout de suite passons en revue les différents points pris en compte.

Le scénario: L’histoire commence doucement, mais sans être ennuyante. Nous suivons l’histoire de les péripétie d’Evie dans la Citée qui ne sait pas vraiment ce qu’elle veut, elle est torturée entre deux façons de voir les choses: laisser le mal la corrompre pour vivre heureuse ou rester bonne, mais dire adieu à son amour secret qu’elle vit avec Raphi, le frère de son fiancé « officiel » Lucas.  Le livre se divise en deux parties, la première est pour certains la « meilleure » partie, trouvant la deuxième baclée. Pour moi, il n’en est rien, j’ai autant aimé la première partie que la deuxième. Peut-être même la deuxième, ou nous vivons plus pleinement l’amour d’Evie et de Raphi. Un point fort du récits ce sont les révélations, et les bouleversements, pas trop mais  bien assez pour ne plus savoir lâcher le livre. De plus, c’est de même pour les moments sans action, sans bouleversements. L’auteure arrive, à faire en sorte de toujours être captiver par ce qu’il se passe. je ne pense d’ailleurs ne pas m’être ennuyée en quelque endroit que ce soit!

Les personnages: L’héroïne principale Evie, m’a bien accrochée. Un soupçon rageante au début, lorsqu’elle préférai ne pas vivre son histoire avec Raphi, ce qui la corromperait, et laisserait le mal s’emparer d’elle. En dehors de cela, quand bien même elle serait sensible, elle a du caractère. Si quelque chose ne lui dit rien, elle ne laissera pas faire! Comme deuxième personnage principal nous trouvons Raphi. Alors là je vous arrête, je vois venir les commentaires: « Non! Raphi est tellement bête et méchant! », « Il ne fait que prendre de mauvaises décisions », « Moi je préfère Lucas »,… Eh bien au risque de vous surprendre, j’ai adoré Raphi! (Oui, osons, ne soyons pas comme tout le monde! ) J’ai lu de nombreux avis sur ce livre, et beaucoup, presque tous, d’ailleurs, expliquaient préférer Lucas, qui était plus gentille au sujet d’Evie, était fort, s’étant sacrifier pour offrir une meilleur vie à Raphi et Evie,… Je ne prétend pas ne pas l’avoir aimé, au contraire je le trouvais très avenant, et respectueux, mais à mon gout, ne l’était-il un petit peu trop? C’est une question que je me pose moi-même car je ne peux pas le détester! Concernant Raphi, ce n’est pas un gentleman à part entière comme Lucas, mais il a du caractère, il ne se laisse pas faire, mais tien vraiment à Evie, lui vouant un amour fort et sincère, il la console chaque fois qu’elle ets triste. Enfin toutes des petites choses qui font que j’adore Raphi. Désolé pour les Fans de lucas… Commencera-t-il une guerre entre Raphi et Lucas, comme celle de Jacop et Eduard? A suivre…

La plume de l’auteur:  Gemma Malley, en voit d’être une de mes écrivaine favorite! Je trouve ses histoires fantastiques, ses univers, son imagination! Sa plume est fluide: pas de longue phrases interminables, ou mots compliqués, qui nécéssite de nombreuses interventions dans le dictionnaire. Pas du tout, elle reste simple, mais pas baclée ni trop fluide, sans interet. C’est une très belle façon de conter une histoire de ce genre, sans nous bourrer le cerveau de nouveaux mots pour désigner des objet du futur, une façon de parler différente de celle d’aujourd’hui pour, en soit, apporter du réalisme. Certaine fois c’est très bien réussi, mais d’autres, on obtient une histoire lourde qu’on a du mal à comprendre!

Enfin, voilà un roman très bien ficelé, qui tient la route, haletant, magnifique, original, émouvant. Ah, tout ce qu’il faut pour une dystopie à mon gout! Je ne peux que vous le recommander, mais attention, vous n’aller pas vouloir quitter l’histoire!  (rassurez-vous un tome deux est en vue 😉 )

Ma note:

/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s