Sorcellerie, de Teresa Valero et Juanjo Guarnido, tome 1

Sorcellerie, de Teresa Valero et Juanjo Guarnido, tome 1: Le ballet des mémés:

 

Résumé:

Voici trois charmantes sorcières, Frébis, Sortilega, Brygia aux côté Malkin, le chat, et Paddock le crapaud. Leur vie leur parait de plus en plus monotone depuis le départ de Panacéa, leur chère nièce, chez les mortels. Mais un jour, on entendit quelqu’un frapper à leur porte: c’était Panacéa… et sa nouvelle famille. Son mari, le roi de la pub, et sa jeune fille pré-adolescente peu sociale, et ni plus ni moins gothique.

Panacéa venait d’emménager près de chez ses vieilles tantes, et avait voulu passer leur dire bonjour et annoncer la nouvelle.

La nuit tombe, et tout le monde dort, quand soudain notre trio héorique vit une jeune fée, née d’un chou, à leur fenêtre. Ainsi, elles décidèrent de recuillir la désormais prénommée « Lilybell ».

C’est accompagnées de leur nouvel enfant, que tous se rendirent, comme tous les siècles, à la fête de Walpurgis. Là bas, Panacéa et son mari, leur réserve un numéro pas comme les autres…

Mon avis:

On ouvre officiellement la catégorie Fantaisie du blog avec Sorcellerie, tome 1. C’est avec plaisir que l’on découvre, ou redécouvre, les fabeuleux dessins de Juanjo Guarnido, également graphiste de la série Blacksad, classé genre polar. Les dessins sont effectivement très beaux, et représentatifs du caractère de chaque personnage: gros et joufflu pour Sortilega, la gourmande, petite et aigris pour Brygia, la rationnelle, maigrelette et binoclarde pour Fébris , la parano des maladies. C’est donc un sans faute pour les illustrations.

Côté histoire, on ne pourrait pas en dire autant… Si déjà il y a avait une « histoire », à proprement parlé. Le thème est posé, il est présent et mis en évidence, par contre on continue toujours à chercher le scénario. En gros, c’est plutôt un mini conte un  peu grotesque et humoristique que nous offre là Teresa Valero, avec quelques mésaventures, la fête qui tourne mal, l’arrivée du bébé, et le retour de Panacéa, mais pas de récit complet à l’horizon! Ce qui a entraîné un certain doute dans le choix de la catégorie exacte où cette bande-dessinée devrait se trouver: humour ou fantasy? Puis au final, le thème à pris le dessus, ce sera donc Fantasy.

Troisième point à aborder, et ce sont les personnages. Ici c’est une partie assez difficile à analyser. D’un côté nous avons des personnalités fortes, et différentes pour chacun, et d’un autre on remarque rapidement qu’elles ne sont pas du tout originales. Une goulafre, une sencée mais un peu amer , et une autre toujours malade. Ce n’est donc pas du tout recherché à ce niveau là. Ce qui n’empêche d’apprécier le côté franc de chaque personnage, et d’avoir son petit préféré!

Ainsi s’achève cette chronique du registre Fantaisie avec un avis plutôt mitigé. Je vous conseillerais cette BD -dont l’histoire très simplette correspond à ce qu’attendent les enfants, cependant ayant beaucoup d’allusions et un humour plutôt penché pour les adultes ou ados- si vous cherchez à vous occupez dans un moment vide, et pour rire un bon coup, par contre si vous voulez y trouver une histoire travaillée et complexe, pas la peine d’aller plus loin!

 

Note:

14,5/20

Point(s) négatif(s)? 

  • Un manque certain d’idée pour parfaire ce premier album.
  • Personnalités trop banales et trop courrantes.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s